VOBAN : rencontre avec le trio lillois

VOBAN c’est Alexandre, Yann et Gautier. Trois lillois qui apportent la fraîcheur dans le paysage musical. Nous sommes partis faire connaissance avec le groupe. Partons découvrir leur univers !

« Une phrase pour décrire VOBAN ? »

Gautier : « Electro pop française moderne. » / Alexandre : « Un projet de chanson française actuelle » / Yann : « Un projet de potes »

« Comment est né le groupe ? »

Alexandre : « On avait déjà travaillé sur un projet précédent et on avait envie de continuer à créer, à composer ensemble parce qu’on s’entend bien et musicalement on kiffe prendre du temps pour travailler. »

« Quelle ambiance voulez-vous faire passer à travers les chansons ? »

Alexandre : « Le texte est vraiment mis en avant. Quand j’écris des textes, il y a un côté très mélodique, très poétique. Le but est vraiment de mettre en avant les chansons avec des sujets qui traitent de ressentis, de sentiments, de vie. Il faut que ce soit beau et quand on lit le texte il faut qu’il se passe quelque chose. On veut provoquer l’émotion. » / Yann : « On est très mélodistes et on aime faire des choses entêtantes. »

« Chacun a t-il son propre rôle dans la création ? »

Yann : « On crée vraiment à trois. Moi j’arrive avec des idées de mélodies, ensuite on va créer ensemble des parties de voix, puis ça va donner des idées pour la batterie. » / Alexandre : « Du coup, je m’occupe du texte. Souvent par rapport à des mélodies et arrangements que peut apporter Yann. Ça inspire une ambiance et ça provoque le texte. »

« Quelles sont vos inspirations ? »

Alexandre : « On a pas mal d’inspirations, on est très inspirés par la nouvelle vague de variété française, Ben Mazué, Gaël Faye, etc.. Un de mes groupes préférés, c’est Deportivo, donc le texte, les images quand j’entends une chanson et dans l’ambiance on est très pop-electro actuelle. »

« Que peut-on attendre de VOBAN pour les prochains mois ? »

Yann : « Des sorties de titres. » / Alexandre : « Là on vient de sortir notre premier titre « Sous la nuit noire ». On a des titres d’avance qu’on va proposer sur les plateformes régulièrement. Un prochain titre va sortir pour le mois d’octobre. » / Yann : « Et puis début 2022, on pense monter sur scène, pour proposer notre répertoire au public. »

Voban

VOBAN C’EST PLUTÔT…

À l’instinct ou bien cadré ?

Alexandre : « Pile entre les deux ! » / Gautier : « Moi je dirais à l’instinct parce que parfois, on part de choses cadrées puis on sort un peu du truc et on rebondit sur d’autres idées. » / Yann : « À la base, à l’instinct et après on cadre. Mais c’est vrai que c’est plutôt à l’instinct. » / Alexandre : « Ouais on est plus sur le ressenti. »

Jour ou nuit ?

Alexandre, Yann : « Plus nuit ouais. »

Acoustique ou électrique ?

Yann : « Plus électrique parce qu’on est basé quand même sur électro-pop mais l’acoustique a une grande place dans notre set. » / Gautier : « Il va jouer de la guitare électrique, derrière y aura des samples mais sur scène j’aurais la vraie batterie. C’est vraiment les deux. »

Pause fléchettes ou pétanque ?

Alexandre, Yann, Gautier : « Fléchettes ! »

Facebook ou Instagram ?

Gautier : « Instagram. Facebook c’est les infos les plus formelles et Insta, on poste vraiment notre vie, les répét’ etc.. »


Pour suivre l’actu de VOBAN : Facebook Instagram YouTube

Pour écouter VOBAN : Musique

Merci à VOBAN pour sa disponibilité, son accueil.

Crédits Photos : Hadrien RENARD

AaRON + UssaR : retour sur un combo gagnant au Sébastopol de Lille

Mercredi 7 juillet, sonnait le retour du groupe AaRON au théâtre Sébastopol de Lille. Quatre ans après leur dernier passage, ils sont venus défendre leur nouvel album « Anatomy of light ». Le public a également pu découvrir UssaR en première partie.

UssaR
UssaR

C’est UssaR, qui a assuré la première partie de AaRON. Seul sur scène, un artiste qui assure le show en toute simplicité.

Un univers qui ne rentre pas dans les cases et c’est ça qu’on aime. Un chanteur qui promène sa voix tantôt dans les graves tantôt dans les aigus. Des textes qui percutent et des mélodies qui nous hypnotisent.

UssaR maîtrise à la perfection son art. Il a su installer une ambiance chaleureuse en nous proposant les chansons de son opus « Étendues » sorti le mois dernier. Un moment hors du temps pour une belle découverte. De jolis moments d’émotions et d’évasion dont on avait besoin !

Pour suivre l’actualité de UssaR : Facebook Officiel


Simon Buret AaRON
Simon BuretAaRON

Un théâtre impatient de retrouver AaRON. Dès les premières notes, on ressent une atmosphère tellement agréable, un sentiment de bien être aussi bien dans le public que sur la scène. Un groupe heureux de retrouver les vraies ambiances.

Le set propose en majorité les titres du nouvel album « Anatomy of light », mais aussi quelques titres des anciens albums avec bien sûr l’incontournable « U turn ».

Olivier Coursier Gregory Jacques AaRON
Olivier Coursier – Gregory Jacques – AaRON

Des moments dans une ambiance de feu avec le public debout dès la deuxième chanson ! Une osmose s’est créée sur les titres « Blouson Noir », « We cut the night » ou encore le tout nouveau « Keep Walking Love ». Pour accompagner la sublime voix de Simon Buret, on aime danser sur les mélodies jouées par Olivier Coursier, ce musicien multi-talent, et par le rythme fou de la batterie offert par l’énergique Gregory Jacques. Une complicité ressentie par le public qui a assuré l’ambiance tout au long du show. On voudrait également souligner le travail minutieux effectué pour la lumière, une vraie performance scénique. AaRON sait s’entourer dans sa technique et c’est important de soutenir tous ces techniciens qui assurent la mise en place du concert (un grand bravo à eux).

Le groupe a d’ailleurs souligné l’importance de se retrouver après cette période difficile. Un discours émouvant qui a mérité un long moment d’applaudissements. AaRON sait provoquer l’émotion et a fini son set par « Le tunnel d’or », un titre attendu par les fans, ce qui a rendu le moment encore plus intense lors du salut final.

Un concert génial, rempli d’émotions, de joie, de chaleur. AaRON a su toucher le public en plein cœur et à reboosté le moral après tous ces mois passés sans concert.

Pour suivre l’actualité de AaRON : FacebooK Officiel AaRON


Merci à UssaR et AaRON pour ce concert au théâtre Sébastopol de Lille.

Photos : Alison V.

8 titres pour (re)découvrir CALOGERO

Calogero vient tout juste de sortir son huitième album « Centre Ville ». L’occasion pour nous de revenir sur une sélection de titres, parfois moins connus, de la carrière du chanteur.

On connaît Calogero pour ses nombreux tubes : « En apesanteur », « Face à la mer », « Yalla », « Aussi libre que moi », « Pomme C’, « Le saut de l’ange »… etc.. Depuis une vingtaine d’années, l’artiste solidifie sa carrière avec des albums de qualité et des tournées à guichet fermé.

Nous vous proposons de traverser son univers avec huit chansons un peu moins connues du grand public.


Devant toi : titre issu du premier album « Au milieu des autres », écrit en collaboration avec Zazie. Un clip avait été tourné dans plusieurs grandes villes de France mettant en scène Calogero à la rencontre de ses fans.

Le Secret : également issu du premier album. Un titre entêtant avec des paroles fortes.

A la gueule des noyés : titre issu du deuxième album « Calogero ». Une oeuvre sublime qui bouleverse. Sans doute une des plus belles chansons de Calogero.

Un jour parfait : issu du troisième album « 3 », composé en collaboration avec Raphaël.

Drôle d’animal : issu du quatrième album « Pomme C ». Album totalement écrit en collaboration avec Zazie. Ce titre est fort, intense. Une vision de l’humanité.

Me dit-elle : également issu de l’album « Pomme C ». Un hymne aux femmes.

Je me suis trompé : issu du cinquième album « L’embellie ». Seul titre dont Calogero à écrit les paroles seul.

Cristal : issu du sixième album « Les feux d’artifice », titre en collaboration avec Alex Beaupain.


Calogero réussit toujours à se renouveler, à nous embarquer avec sa sublime voix et ses mélodies travaillées minutieusement.

Nous vous invitons également à parcourir son nouvel album « Centre ville » écrit pendant le confinement du printemps. Un album avec encore une fois des textes forts qui parlent du temps qui passe, de ce monde d’après, d’amour..


Pour suivre l’actualité de Calogero : http://calogero.fr/

SEGO LEN : un vent de « Liberté »

SEGO LEN est un duo issu d’un parcours en musique classique. Quand la harpe rencontre l’accordéon, il s’en délivre aujourd’hui un album subtil et puissant. Une alchimie onirique pour servir une palette aux larges influences. SEGO LEN nous propose donc son album « Liberté ».

Un projet original avec cette harpe qui dévoile des émotions à l’infini. Des mélodies entêtantes, de la théâtralité, des émotions, une voix puissante.

Liberté
Liberté – 25/09/2020

Un album de douze titres où l’on voyage à travers des émotions. De l’amour, de la colère, SEGO LEN vient piquer notre âme et caresser nos sens. Dans cet album, l’artiste s’adresse à chacun de nous grâce à ses thématiques qui nous ressemblent avec une énergie captivant.

Des histoires d’amour sous toutes ses formes, des incertitudes, des évidences impénétrables, comme sur ce titre « Entre Monde » avec des accords inquiétants. Dans cet opus, on trouve un sublime duo avec Benoît Bourgeois sur « Trop Grand » : un beau mélange de voix et d’univers.

Sur scène, le projet SEGO LEN est très impressionnant par l’occupation de l’espace, l’interprétation de la musique et de cette voix puissante qui nous emmène dans un univers à la fois atypique mais tout autant familier parce qu’on s’y retrouve.

Pour vous procurer l’album « Liberté » : disponible sur toutes les plateformes
Pour suivre toute l’actualité de SEGO LEN : Site Officiel

SEGO LEN en concert :
Le 2 octobre au CCA de la Madeleine
Le 13 Novembre au Festival Haute fréquence à Henin Beaumont en première partie de Rose-
Le 20 Novembre au Festival Chanson à Hazebrouck au Centre André Malraux en première partie de Clarika

LOMBRE : un nouvel EP « La lumière du noir »

LOMBRE, artiste originaire de Rodez, se fait une place dans le paysage musical français. Aujourd’hui, il nous dévoile son nouvel EP « La lumière du noir ». Une œuvre travaillée minutieusement pour nous décrire qui il est.

La lumière du noir
« La lumière du noir » 10/09/2020

LOMBRE fait partie de ceux qui ne rentrent pas dans les cases d’un genre musical. Il oscille entre rap et slam sur des sons électro-rock. C’est un auteur hors-pair qui se livre dans le passage de l’ombre à la lumière.

Un EP réalisé par Clément Libes et Léo Bouloumié. Six titres qui dessinent parfaitement l’univers de LOMBRE. Des sonorités puissantes, des rythmes qui claquent, une voix criante de vérité, de sincérité : l’artiste puise au plus profond de ses valeurs et c’est dans ses chansons que nous nous retrouvons.

La lumière  du noir

Un travail minutieux, une excellente production, du sens : c’est la marque de fabrique de chacun des titres présents sur cet opus. Et on retrouve tous ces éléments également dans les clips qui sont travaillés avec intensité notamment avec le dernier sorti « Espoir noir » :

LOMBRE est un artiste qui nous fait vibrer, danser, chanter. On aime sa sincérité, sa force d’interprétation et ses paroles puisées au fond de notre âme, de nos émotions.

L’artiste, sur scène est accompagné de son musicien Florian Soulier. Un duo qui fonctionne, qui occupe l’espace et qui nous met l’ambiance. LOMBRE sillonne les scènes depuis maintenant quelques années, et nous l’avons déjà repéré aux côtés de BigFlo & Oli, Grand Corps Malade.. Avec ce nouvel EP, il continuera de fouler les scènes à l’automne (si bien sur le contexte sanitaire le permet, et on l’espère fortement !).

Lombre
LOMBRE

25/09/20 CAHORS (46) Plein Air
14/10/20 VESOUL (70) Festival Jacques Brel (+Batlik)
16/10/20 VAURÉAL (95) Le Forum
06/11/20 ALBI (81) Bumb’Albi Music Festival
17/11/20 PARIS (75) Fédéchansons / FGO Barbara
21/11/20 FIGEAC (46) Espace François Mitterrand (+ Oxmo Puccino)
02/12/20 REIMS (51) Charabia Festival
23/01/20 RODEZ (12) Le Club
03/02/20 TOULOUSE (31) Détours de chant
21/05/20 SÉLESTAT (67) Le Tanzmatten

« La lumière du noir » est disponible sur toutes les plateformes : https://lombre.lnk.to/LaLumiereDuNoirEP

EP disponible en version CD Deluxe (poster, carte postale, sticker..) : https://boutique-ulysse.com/produit/lombre-la-lumiere-du-noir-ep/

Pour suivre toute l’actualité de LOMBRE : – Site officielFacebookTwitterInstagramYouTube

CROSSROADS Festival : une 5ème édition en direct depuis chez vous !

Depuis 2016, le festival est une véritable vitrine pour les artistes. Il permet ainsi de promouvoir la filière des musiques actuelles de la région Hauts-de-France auprès de professionnels issus d’autres régions et pays, et mettre en place des échanges artistiques et professionnels inter-régionaux et internationaux. Cette année, contexte particulier oblige, cette édition aura lieu du 8 au 11 septembre de façon numérique pour vous permettre de suivre le festival depuis chez vous !

Crossroads festival 2020

Une trentaine d’artistes présents pour cette édition. Un vrai tremplin de musiques actuelles qui permet de découvrir des univers différents. Des rencontres professionnelles seront organisées avec le Pôle régional Haute Fidélité et Pôle Emploi Spectacles et Audiovisuel Hauts-de-France. Ateliers, speed-meetings, conférences, espaces de travail partagés… sont proposés aux professionnels.

Le Crossroads Festival est un événement fédérateur qui a vocation à grandir et à promouvoir les artistes du moment en plein essor.

Les artistes de l’édition 2020

Retrouvez tous les détails de ce festival sur : https://www.crossroadsfestival.org

Rendez-vous sur notre page facebook « Entre les notes » pour suivre tous les concerts du 8 au 11 septembre avec 7 sessions chaque soir entre 21h et 23h !!

En attendant, on vous laisse la playlist concoctée par le festival pour se mettre dans l’ambiance : Playlist Spotify Crossroads Festival

Bon festival à tous !

Bruno DIAS chante « Le temps court » pour son premier single

Célèbre guitariste, auteur, compositeur, interprète, Bruno DIAS est un artiste multi-talent. Il sort aujourd’hui son premier single « Le temps court ».

Bruno Dias est connu pour être un guitariste au talent hors-norme. Il compose beaucoup pour lui et d’autres artistes en tout genre. Il est d’ailleurs à l’origine du titre « Dimanche soir » de Grand Corps Malade. Ce vendredi, il nous propose son premier single « Le temps court » qui promet de jolies choses sur le chemin de Bruno, on est en certains !

Bruno dias

Une mélodie entêtante, un sujet qui touche tout le monde : un mélange parfait pour une bonne chanson. Un titre qu’il a composé avec son ami Tiery et écrit avec son ami Prine.

On note le talent de chanteur avec cette voix si particulière et si agréable à écouter. Une touche de fraîcheur avec du rythme, des mélodies solaires et des paroles entraînantes.

Bruno Dias nous a envoûté avec son nouveau single, cette légèreté qui nous permet de nous évader en cette période particulière.

Pour écouter et se procurer « Le temps court » : https://BrunoDias.lnk.to/Letempscourt‬

Pour suivre les actualités de Bruno Dias : Facebook officiel , Instagram officiel, Twitter officiel,

TALISCO : un retour aux sources avec « Inner Songs »

«Derrière chaque introspection, chaque version, se cache une autre histoire que je dévoile dans cet album. » Jérôme Amandi. Après dix ans de carrière, TALISCO dévoile ce vendredi 5 juin son nouvel album « Inner Song » qui revisite les titres phares de toutes ces années.

TALISCO  Inner songs
« Inner Songs » sorti le 05/06/2020

Ce nouvel album introspectif reflète la face cachée des chansons de Talisco. On y retrouve notamment « Your Wish », « The Keys », « Stay » où encore « Closer ».

Des versions plus intimistes, plus brutes où les chansons prennent un tout autre sens. On plonge dans une certaine nostalgie tantôt triste tantôt heureuse. Un voyage toujours aussi solaire entre les notes de Talisco.

« Inner Songs » est un album qui a été conçu en avril et qui a permis de nous replonger au cœur de l’univers de Talisco. On connaît l’effervescence des tubes qui nous électrisent avec leurs mélodies entêtantes. Et bien, place aux mélodies qui nous transportent avec des émotions brutes. Une face cachée qu’on adore parcourir. Une belle réussite pour cet album qui tombe à pic pour ensoleiller notre été !

TALISCO live
TALISCO en live (Le Grand Mix, 59)

Pour suivre toute l’actualité de TALISCO : taliscomusic.com

En cette période particulière, on espère vite retrouver Jérôme Amandi et ses acolytes sur scène. Talisco sur scène, c’est une bouffée d’air frais. Une énergie débordante, des émotions qui touchent en plein cœur, du talent et des échanges avec le public.

En attendant, on vous invite vraiment à découvrir « Inner Songs » et on a aucun doute sur le fait qu’il accompagnera votre été ☀️.

SLOWW : immersion dans un univers rock

Après des années sur les routes à accompagner de nombreux artistes, Mathieu Llopart décide de se lancer dans son projet solo avec un premier EP « Rise and Fall ». Nous sommes partis à la rencontre de cet artiste qui nous a détaillé son projet et ses ambitions. Rencontre !

SLOWW
SLOWW _ Crédits Photo : J.Le Roux/Minsk Studio

Quel a été le déclic pour lancer ce projet ?

« Ca faisait un moment que j’avais envie de refaire un projet en solo (j’avais déjà sorti un album sous mon nom il y a 10 ans). Ca m’a pris pas mal de temps pour définir ce dont j’avais réellement envie en terme de style musical et d’ambiance.
J’avais envie d’une énergie rock mais sans pour autant avoir à utiliser des guitares électriques ou une basse, je tenais vraiment à me concentrer sur la voix.
Une fois que toutes ces bases ont été posées, je me suis mis au travail et j’ai commencé à écrire des chansons. »

On te connaît plutôt bassiste sur scène. De ce fait, pourquoi s’être lancé sur un EP beaucoup plus axé sur des sons au synthé plutôt que sur des sons brutes ?

« J’aime créer en me fixant des contraintes.
En tant que bassiste je savais qu’on allait m’attendre justement là dessus et j’ai voulu prendre un contre-pied, je voulais vraiment axer les chansons de Sloww sur l’énergie rock et la voix. Du coup j’ai remplacé la majorité des guitares et des basses par des synthés. »

Ce premier EP “Rise and Fall”, est-ce qu’il transcrit un univers que tu as toujours eu en tête ou est-ce qu’il s’est modifié au fur et à mesure de ton parcours musical plutôt riche ?

« J’ai toujours eu des goûts éclectiques, j’ai écouté énormément de rock, de métal, de funk, de pop et même de jazz plus jeune. Le plus difficile a été de choisir la direction musicale pour Sloww au milieu de toutes ces influences. Une fois que c’est devenu clair j’ai écrit une vingtaine de chansons et j’ai choisi les cinq qui me paraissaient les plus cohérentes entre elles pour former ce premier EP. »

EP « Rise and Fall »

Si tu devais résumer ton EP en trois mots ça serait lesquels ?

« Sincère, énergique, mélodique. »

Quel message as-tu souhaité véhiculer à travers ces chansons ?

« Les thématiques abordées dans mes chansons sont actuelles, elles parlent de notre époque.
J’aime l’idée que les gens puissent se faire leur propre interprétation des textes et la plupart de mes chansons suivent ce schéma, plusieurs lectures sont possibles. »

As-tu profité du confinement, pour préparer la suite avec SLOWW ?

« Oui j’ai profité du confinement pour travailler, j’ai réalisé le clip de mon dernier single “Slow down” qui est sorti le 1er mai 2020 et j’ai aussi bien avancé sur les futures chansons du prochain ep. »

SLOWW sur scène, ça donne quoi ?

« Nous sommes trois sur scène, Gregory Jacques à la batterie qui a été le premier batteur avec qui j’ai joué quand je suis arrivé à Paris, et Jérôme Quériaud aux claviers avec qui j’ai fait les deux premières tournées du chanteur Amir.
En plus de partager les mêmes influences et d’être tous les deux des musiciens talentueux et très polyvalents, j’aime beaucoup leurs qualités humaines. Pour moi c’est important de me sentir entouré de gens bienveillants.
Quand les conditions le permettent je suis également accompagné de Léna Brun au son et de Thomas Orsoni aux lumières.

Notre 1er concert s’est fait au Bus Palladium, lieu mythique du rock parisien. Le contexte était un peu spécial vu que c’était un jour de grève mais le public a quand même été au rendez vous et on a vraiment passé un super moment sur scène.

Aujourd’hui j’ai vraiment hâte de pouvoir remettre ça vite dès que les conditions le permettront à nouveau. »


La question FREESTYLE


SLOWW, tu dois composer ton groupe de scène idéal avec des personnalités vivantes ou disparues. De qui est composé ce groupe ? 

Chant : Brandon Boyd (Incubus)

Guitare(s) : Kurt Cobain (Nirvana) et Tom Morello (Rage Against the Machine)

Basse : Pino Palladino (Nine Inch Nails, John Mayer, etc…)

Batterie : Dominic Howard (Muse)

Piano / Synthé : Trent Reznor (Nine Inch Nails)


Le mot de la rédaction


« Rise and Fall » est un EP qui marque vraiment l’identité de SLOWW. On aime particulièrement cette voix puissante qui s’accorde parfaitement aux mélodies envoûtantes. Un univers rock avec des sonorités électroniques, des synthés qui remplacent les riffs de guitare. Les premiers clips sortis sont à l’image des titres parfaitement produits et réalisés. On encourage vraiment SLOWW qui mérite sa place dans le paysage musical actuel.


Pour suivre toute l’actualité de SLOWW et se procurer « Rise and Fall » :
Facebook Officiel
YouTube Officiel
Instagram Officiel
BandCamp

Merci à Mathieu Llopart de nous avoir accordé du temps pour cette interview.

Baz & The Mechanics : un EP à découvrir !

Baz & The Mechanics est un duo pop folk originaire du Sud-Ouest. Après un premier album « Miroir » sorti grâce à un financement participatif, le groupe vous propose de découvrir son nouvel EP « Quantum » sorti le 18 avril dernier.

quantum
EP « Quantum »

Un opus de cinq titres aux teintes folk avec une jolie voix suave. Des mélodies tantôt mélancoliques, tantôt percutantes, qui nous envoûtent. Baz & The Mechanics trace sa route dans une ambiance chaleureuse, en nous proposant des chansons qui traversent nos émotions, nos sentiments, notre vie.


Le duo, dont les influences font référence à de grands noms tels que Radiohead, Pearl Jam ou encore Muse, se compose de Bastien Baz SAGER (Chant & Guitare) et de Matthieu CAHUZAC (Percussions).
Baz & The Mechanics a vu le jour en 2017 et a déjà arpenté de jolis scènes. Un public déjà nombreux et fidèle puisque c’est grâce au financement participatif notamment, que le duo avance.

live
Baz & The Mechanics en live

On vous laisse découvrir en musique ce duo qui mérite vraiment votre attention. Laissez-vous emporter dans leur univers créatif, teinté de riffs, de percussions et d’une voix qui vous fera voyager !



Pour suivre toute l’actualité de Baz & The Mechanics :
– Facebook
Pour vous procurer l’Ep « Quantum » :
BandCamp

Crédits photo : Philippe HOGEDEZ