Lombre : un single prometteur

Lombre est artiste originaire du Sud-Ouest, qui pose ses mots avec sincérité. Il trace sa route et sort aujourd’hui son single « Lombre ». Un titre personnel qui pose le cadre de son univers, de sa raison d’être.

Il y a quelques mois, nous avons découvert Lombre grâce au festival « Charabia » à la Cartonnerie de Reims. On ne savait pas vraiment à quoi s’attendre et puis pendant ses 30 minutes de prestations, nous étions hypnotisés par sa prestance, ses qualités d’auteur, ses mélodies originales et son talent de danseur. Un réel coup de coeur.

Crédits photo : Gabbie Burns

Lombre est à la croisée des chemins entre les univers de Ben Mazué, Fauve ou encore Orelsan. On note une force d’interprétation, une sincérité qui se ressent à travers sa gestuelle. Des mots qui percutent sur des mélodies tantôt rock, tantôt électro. A la hauteur de sa puissance, se cache une sensibilité qui nous transperce l’âme. Aujourd’hui, l’artiste se dévoile plus que jamais dans le premier single de son prochain EP.

Une chanson qui pose les fondations de son univers. « C’est cette ombre qui m’a poussé à devenir Lombre et qui retrace le tracé de la vérité.« 
Un single prometteur qui annonce une belle aventure pour l’artiste qui a déjà partagé la scène avec BigFlo et Oli, Georgio, Féfé ou encore Grand Corps Malade.

Lombre est un artiste qu’on ne range pas dans une case d’un style en particulier. Il trace sa route dans son propre univers et c’est ça qui fait sa force. Un homme de scène qui se dévoile par des mots qui font forcément résonance à un moment de notre vie. Un écorché vif qui nous touche délicatement au plus profond du coeur.

Pour suivre les actualités et connaître les dates de concert de Lombre :
Site Officiel
Facebook
Instagram
Se procurer le single « Lombre »

Crédits photo : mdhml

Benoît Bourgeois : découvrons l »Invisible »

Benoît Bourgeois est un artiste de la région Hauts-de-France qui trace sa route et qui vient tout juste de nous livrer son nouvel album « Invisible ».

Un album composé de huit titres, qui nous emmène dans un voyage au coeur de nos émotions.
Sensibilité, douceur, poésie, c’est dans cet univers que Benoit Bourgeois nous fait plonger. Des mélodies parfaitement adaptées aux textes qui restent facilement dans la tête.

« L’essentiel » est le premier titre de l’album. Une ode pour se ressourcer sur les choses les plus simples, se recentrer sur l’essentiel. C’est une chanson fédératrice, qui rassemble et qui nous donne le sourire.

Un album fort qui décrit parfaitement certaines émotions qu’on a du mal a exprimer. Comme ce titre « Pandore » et ces paroles « Qu’on a l’air con maintenant avec tout ce qu’on regrette / Pourvu que les remords ne fassent pas tout disparaître« . Une chanson forte qui évoque la rupture amoureuse et le besoin de vivre intensément une dernière chose commune. « Pandore » a également été mise en image avec une réalisation de KikiBronx un collectif lillois.

Les chanteurs qui écrivent sur l’amour, se penchent souvent sur les femmes, c’est ce qu’a fait Benoît avec son titre « Madame » mais il a aussi pris le parti d’écrire sur les émotions vues par les hommes sur « Fragiles« . C’est avec son coeur que l’artiste nous livre ces moments de vie et c’est ce qui fait la force de ce disque.

Benoit Bourgeois est un poète qui a construit cet opus avec précision, talent et humilité. Une écriture qui nous touche parfois au plus profond de l’âme. Chacun se retrouvera forcément dans l’un de ces huit titres qui composent l’album.

Benoît Bourgeois

Pour écouter l’album « Invisible » : https://smarturl.it/InvisibleBB
Pour suivre l’actualité de Benoît Bourgeois :
Facebook Officiel

« Invisible »

Rencontre avec Benjamin Mathieu : créateur du Road Studio

Le Road Studio est un dispositif embarqué à bord d’un semi poids lourd qui permet aux artistes de réaliser leurs projets dans l’acoustique et l’ambiance qui les inspirent le plus.
Nous sommes partis à la rencontre de l’ingé-son Benjamin Mathieu qui est à l’origine de ce concept de studio mobile.

Benjamin Mathieu - Road Studio
Benjamin Mathieu dans son studio mobile « Road Studio »

Peux-tu nous raconter comment est né le Road Studio ?

Benjamin Mathieu : – « J’ai d’abord fait un BTS Audiovisuel en Son à Roubaix et après j’ai toujours voulu travailler en studio alors j’ai fait des stages dans des studios à Paris où j’étais assistant son. Aujourd’hui, je pense qu’il faut avoir son propre studio et l’idée d’être indépendant me plaisait plutôt bien. J’ai commencé par être intermittent sur du live mais très très vite, j’ai monté le studio, un an après mes études. 
Un studio ça coûte cher et j’étais jeune, je sortais des études, donc je suis parti sur l’idée d’un camion pour ne pas avoir de loyer (même s’il faut bien sûr louer l’emplacement sur lequel on va se mettre). Et c’était en quelque sorte, une manière de m’identifier, de faire un truc différent concernant la production de musique. Je propose aux artistes, ma méthode d’enregistrement et il y a énormément de choses à faire avec ce concept. Ils peuvent choisir le lieu qu’ils souhaitent et moi je tire un câble et j’agis un peu comme une régie mobile. »

Qu’est-ce qui t’as amené à vouloir bosser dans ce milieu ?

B.M. : – « En fait à la base, je voulais faire de la biologie génétique. En inscription au bac, c’est vraiment au moment d’écrire mes voeux, que je me suis dit : « bon allez je vais pas faire ça, je vais faire autre chose ! » J’ai donc choisi des lieux où devenir ingé-son parce que c’est quand même une passion la musique, j’avais un groupe et je me suis dit que si ça pouvait être mon métier ça serait encore mieux. A partir de ce moment, j’ai été pris en BTS et en sortant j’ai beaucoup voulu travailler en studio. J’aime beaucoup produire, et c’est ce côté de fabrication qui me plaît. Au final, c’est un métier beaucoup plus artistique que technique. »

Tu travailles sur des projets différents, est-ce que tu as une préférence pour un type de projet en particulier ?

B.M. : – « J’aime enregistrer des albums mais aussi des live sessions. Je préfère l’album ou EP, par exemple c’est la première fois avec le projet “Dévoré” que je fais de la réalisation d’album. Au delà de faire l’enregistrement, le mixage.. il y a vraiment un côté artistique de prise en charge globale (arrangements..). C’est vraiment le challenge de donner une couleur au disque, de lui faire défendre telle ou telle chose. J’aime aussi le live car tout est complémentaire. Je fais pas mal de résidences artistiques notamment sur des projets européens où on est 50 artistes de toute l’Europe et pendant 2 semaines, on crée sur des thèmes. »

Quelles sont les qualités impératives pour être un bon ingénieur-son ?

B.M. : – « Il faut vraiment être passionné, avoir le côté créatif, artistique. Je pense que c’est un atout d’être musicien aussi pour comprendre les problématiques et faire tes propres projets. Ce qui va être important aussi, c’est savoir être diplomate. On travaille avec des artistes et il faut savoir gérer “les gens”. Tu dois créer des conditions optimales pour que l’artiste donne le meilleur de lui même. Parfois l’artiste ne va pas comprendre ce qu’il fait et il a besoin de toi pour avoir un oeil extérieur, du recul. C’est un peu une posture de savoir où tu te places : il faut avoir les bonnes manières de dire les choses. »

Quels sont les projets à venir avec le Road Studio ?

B.M. : – « En ce moment, l’album de “Dévoré” où j’ai fait la réalisation. On a beaucoup travaillé les arrangements, on est allé beaucoup plus loin. J’ai beaucoup de projets d’albums, de mixage, d’enregistrements en parallèle.
J’ai aussi des projets personnels que j’aimerais finir cette année. Toujours des projets de résidences, de live sessions.. »


About Benjamin…

Benajmin Mathieu

Un instrument sur lequel tu préfères bosser ? 

B.M. : – « La batterie est quand même un instrument assez fastidieux à travailler en studio : plus compliquée à capter, dépendante de beaucoup de choses.. Sinon je bosse de plus en plus sur des synthés parce qu’on peut quand même faire des choses hyper créatives. »

Quelles sont tes influences musicales ?

B.M. : – « J’écoute beaucoup de choses différentes. Il y a quelques esthétiques que j’aime beaucoup. J’écoute pas mal Alt-J, Son Lux, Bon Iver. Un univers plutôt folk, indé, électro..
Au lycée j’avais un groupe de rock ! Maintenant ce qu’on fait (parce qu’on est deux sur mon projet perso) c’est inspiré d’électro, avec une base folk. »

Un concert qui t’a marqué plus qu’un autre ?

B.M. : – « J’ai vu Bon Iver en concert il y a quelques temps et c’était vraiment cool. Et dernièrement il fait des choses un peu plus expérimentales et c’est très intéressant. »

Un artiste avec qui tu as bossé qui t’a beaucoup touché ?

B.M. : – « J’avais fait un EP avec “November Polaroid” où l’univers, l’ambiance de leur musique sont vraiment bien. Ensuite “Dévoré” parce que j’ai ce rôle de réalisation et je suis vraiment très fier de ce qu’on a fait.
Je suis assez content de tous les projets que j’ai pu faire. »


Retrouvez toute l’actualité et les projets du Road Studio :

Facebook : https://www.facebook.com/roadstudiomobile/

Instagram : https://www.instagram.com/roadstudio/?hl=fr

Site : http://roadstudio.fr/

Merci à Benjamin Mathieu pour ces échanges enrichissants et passionnants et pour l’accueil.

YN : un Flow instinctif

YN est un duo atypique qui débarque avec son énergie et une formation scénique plutôt rare en batterie / voix. Nous sommes partis à leur rencontre lors de la Release Party de leur EP « Chants de Force ».

YN c’est l’association de Yann (batterie) et N’zaki (voix) deux artistes aux univers différents qui se sont lancés dans un projet atypique. Un côté rap/hip-hop contre un côté blues/rock pour former YN dans une énergie hors norme, une transmission d’émotions puissante et dans une ambiance hypnotisante.

Le duo s’est produit le 15 novembre dernier au Flow à Lille à l’occasion de la sortie de leur tout premier EP « Chants de Force« . Un disque qu’on pourrait qualifier d’énergique, d’alternatif, d’hypnotique ou encore de très fort. Nous sommes partis à leur rencontre pour en apprendre un peu plus sur la création et les projets de YN.


INTERVIEW


  • Si vous deviez décrire « YN » en 3 mots ?

– Yann : Force Sauvage Instinct

– N’Zaki : Duo Rythme Organique

  • Comment s’est passé le déclic pour vous lancer dans ce projet commun ? Est-ce que vous partiez d’univers différents ?

– Yann : Au début, c’était prévu uniquement pour une date et on a aimé travailler ensemble. Le déclic s’est fait dès le départ et l’entourage qui nous avait programmé nous a encouragé à continuer ensemble donc à partir de là on a lancé le projet.

– N’Zaki : Le nom a d’ailleurs été trouvé le jour de ce premier concert, et plus on travaille ensemble, plus ce nom fait sens car c’est notre identité : YN c’est le symbole du Yottanewton, l’unité de mesure la plus haute dans l’échelle de la force et ça se calcule avec deux éléments qui s’entrechoquent, qui se rassemblent pour produire un mouvement de masse.

– N’Zaki : Moi j’ai un background très rap et Yann est plutôt blues rock. Deux univers complémentaires et dès les premiers moments, quelque chose de particulier s’est créé ce qui a formé notre identité. On part vraiment sur une formation très atypique avec le côté batterie/voix ce qui apporte une certaine contrainte dans la création. Avec cette contrainte et nos influences, ça donne vraiment un résultat spécial qui nous appartient.

  • Quels sont les points forts que l’un apporte à l’autre ?

– Yann : Il apporte pas mal d’idées qui sortent de l’ordinaire, les références dans le milieu hip-hop.

– N’Zaki : Yann apporte le rythme, c’est le métronome, la puissance, le cadre, la structure. Il est un peu « Le mal nécessaire » : celui qui va pousser à la réflexion, poser les limites. Il va éviter qu’on aille dans tous les sens.

  • Est-ce une volonté d’être que 2 sur scène ?

– Yann : La composition se fait à 2 principalement donc on ne s’est pas posés la question pour la scène, on a construit notre live à deux.

– N’Zaki : On a une manière de créer qui est sincère, on ne se pose pas de question : ça amène quelque chose de spontané, en impulsion. Le point de départ de création et du moment de scène, c’est vraiment la spontanéité, l’énergie, le plaisir d’être là sur scène, de délivrer de la force. Sur scène, on y va avec la notion de se dépasser, d’occuper l’espace, d’exister.

  • Vous avez des thèmes forts dans les chansons qui sont à l’image de votre sonorité, quel message général voulez-vous faire passer avec cet EP ?

– N’zaki : Ce qui est un peu biaisé, ce sont que les textes parlent beaucoup de moi, de toutes les questions que je me pose dans ma vie. Je parlerai plutôt d’une transmission, de transmettre un instant de vie. Le message de ces récits de vie, c’est à travers la faculté à se remettre en question parce que c’est une vrai force de caractère.

  • C’est quoi la suite pour YN ?

-Yann : Faire vivre le projet en live : on a quelques dates pour 2020. Donner vie à ce projet : EP, clips, pourquoi pas un album..


ABOUT YN


  • Si vous deviez faire écouter un seul titre de votre EP ?

– Yann : Rélovution !

– N’zaki : R !

  • Comment se déroule la composition des morceaux ?

-Yann : L’écriture des textes c’est N’zaki. Souvent ça part d’une jam en instru et N’zaki lance une idée, un rythme. Ensuite on regroupe les moments qu’on a vraiment aimé et on envoie ça à Anthony qui réalise les titres avec nous, qui a un regard extérieur et qui propose un arrangement, un habillage. Puis on finalise toute la musique ensemble.

  • Vous avez plusieurs concerts à votre actifs, des premières parties, comment réagit le public ? Qu’est-ce que le public doit retenir ?

– Yann : Jusqu’à présent, tout s’est bien passé. On a une belle proximité avec le public dans les petits clubs.

– N’zaki : Cette énergie qu’on livre c’est de transmettre. On est là pour les tirer vers le haut dans cette manière de libérer une énergie intérieure. Même si derrière on a une musique un peu plus sombre : les gens ressortent avec le sourire. Dans ce qu’on fait, on a une part très introspective et c’est dans le but d’évoluer, d’exister, de crier. C’est le mélange entre l’introspection et le partage très présents dans notre musique, qu’on aime cultiver.


YN au « Flow » à Lille _ Release Party 15/11/2019

Facebook Officiel : https://www.facebook.com/YottaNewtonRap/
Instagram Officiel : https://www.instagram.com/yottanewtonmusic/

Merci à BaZique Production et au Flow pour leur accueil
Merci à YN pour l’interview.

AaRON : un retour énergique !

Quatre ans après leur dernier album « We cut the night« , AaRON revient avec un nouveau single « The Flame » et annonce son retour sur scène.

AaRON trace son chemin depuis une dizaine d’années dans le paysage musical français. Un duo équilibré, qui se complète et qui ne cesse de se réinventer. Leur dernier album « We cut the night » avait permis une tournée grandiose dans des salles combles en France et à l’étranger.

Aujourd’hui, AaRON revient avec un tout nouveau titre « The Flame« . Un titre tourné très pop, très énergique dans lequel on retrouve la marque de fabrique du duo : des sons très puissants, et une voix si mystique.

AaRON – « The Flame »

Ce nouveau single lance le véritable retour du groupe car en parallèle, Simon et Olivier nous ont annoncé une date au Zénith de Paris le 21 novembre 2020. On espère que ce soit le lancement d’une tournée comme on les aime avec émotions, joie, liberté et bonheur !

Billets disponibles : https://www.fnacspectacles.com/place-spectacle/ticket-evenement/pop-rock-folk-aaron-manaarze-lt.html

« The Flame » disponible sur toutes les plateformes (Apple Music, Spotify, Deezer…)

Reportage-photos Benoît Bourgeois

Benoît Bourgeois est un artiste de la région Hauts-de-France. Attaché aux émotions, il nous propose son univers avec humilité et douceur.

Repéré par le célèbre dispositif d’Astaffort (mené par Francis Cabrel), Benoît travaille depuis des mois avec son équipe, à la production de son premier album.

Ce vendredi 20 septembre, il a convié son public au lancement de « L’aventure invisible » où il a dévoilé un clip et quelques titres qui figureront sur son album dont la sortie est prévue en février. Un album qu’il propose en financement participatif. Un investissement à la fois pour le public car Benoît Bourgeois propose des cadeaux sublimes pour les amoureux de la musique, et un investissement pour l’artiste car le public pourra être fier de participer au développement de ce passionné ! Une jolie aventure solaire à suivre 😉 https://www.helloasso.com/associations/le-bocal/collectes/benoit-bourgeois-sortie-de-l-album-invisible-1er-fevrier-2020

Clip « L’essentiel » 27/09/2019

5 artistes français à ne pas rater en live cette saison

Les vacances sont terminées, les festivals moins nombreux.. Du coup, nous préparons la rentrée en musique avec une sélection d’artistes à ne pas louper cette saison 2019/2020 !

C’est la rentrée et beaucoup d’entre nous ont déjà la nostalgie des vacances ! Pour y remédier, rien de tel que de préparer sa liste de concerts à venir ! En effet, rien de mieux qu’un bon moment de musique et d’émotions pour faire le vide et se laisser prendre au voyage ! Voici 5 artistes qui seront en tournée cette saison et dont nous ne louperons pas les concerts :

YCARE

Ycare adieu je t'aime
Facebook Officiel

Après la sortie de son quatrième album studio « Adieu, je t’aime« , Ycare sillonera les routes et fera un arrêt au Bataclan (Paris) le 5 octobre. L’artiste se livre totalement en live dans des textes forts et des mélodies qui percutent.

Pourquoi Ycare ?

On se prend littéralement une claque. Une transmission d’émotions incroyable, une interprétation brute, un partage avec le public. On passe un moment fort : on rit, on pleure, on frissonne.

En tournée, billets dispo en points de vente habituels.

TALISCO

Facebook Officiel

Jérôme Amandi a écrit un opus très personnel, un peu plus sauvage que les précédents. Sur scène, l’artiste et ses musiciens sont très énergiques ! Talisco sera en tournée dans toute la France et au Trianon (Paris) le 4 décembre.

Pourquoi Talisco ?

Talisco a signé la musique de la série « Un si grand soleil » (France 2) et c’est un nom qu’on pourrait également donner pour décrire un concert de Talisco ! Des purs moments de musique et de partage.

En tournée dans toute la France. Actu & billets : site officiel.

ZAZIE

Zazie Essenciel
Facebook Officiel

Dixième album pour Zazie avec « Essenciel » où elle nous surprend encore avec un virage plus électro-pop. De la douceur dans ce chaos, c’est ce que la chanteuse nous propose. Zazie sera sur les routes avec 7 arrêts à l’Olympia (Paris).

Pourquoi Zazie ?

Zazie, c’est la douceur et la puissance. La douceur de sa voix qui nous plonge dans des émotions intenses par ses textes marqués. La simplicité, la folie : un concert où on vide son esprit et où on profite simplement.

En tournée. Billets : www.zaziessencieltour.fr/

BDA

Le groupe Boulevard Des Airs est désormais incontournable quand on parle de chanson française ! Chaque single sorti de l’album « Je me dis que toi aussi » est un franc succès ! Dès cet automne, ils sillonneront les grandes salles et Zéniths (au Zénith de Paris le 20/03/2020). Une vraie bouffée d’oxygène, un moment à vivre à fond !

Pourquoi Boulevard Des Airs ?

Une solution idéale pour faire son sport de la semaine ! En effet, on ne se lasse pas de chanter à tue-tête leurs tubes et de sauter partout comme le chanteur. De plus, on assiste à un vrai moment de cohésion entre les musiciens mais aussi avec le public ! On ressort avec le sourire jusqu’aux oreilles et on a le boost pour au moins des semaines !

En tournée aux quatre coins de France. Actu & billets : site officiel

GCM

Si tu déprimes de la rentrée, j’ai trouvé ton « Plan B » ! Le nouvel album de Grand Corps Malade est très musical pour notre plus grand plaisir. Une tournée qui est quasiment complète partout depuis un an et qui se prolongera cet automne avec un arrêt à l’Olympia (Paris) les 10, 11 et 12 octobre. Et paraît-il qu’on pourrait entendre chanter le slammeur !

Pourquoi Grand Corps Malade ?

Un vrai spectacle musical qui met parfaitement en valeur les textes de Grand Corps Malade. On passe du rire à l’émotion, de la joie aux frissons. Un trio de musiciens qui nous fait plaisir et qui apportent du rock, des airs orientaux, des rythmes endiablés. Le slammeur nous régale et partage énormement avec le public. Le bonheur !

En tournée. Actu & billets : site officiel

La playlist de Yann FORLEO

Pour cette saison, nous avons choisi de confier la création de notre playlist à un musicien. Nous lui avons proposé quelques thèmes : faisons donc connaissance avec Yann FORLEO autour de ses préférences musicales.

Yann est un batteur aux multiples projets. Il sillonne les routes avec quelques artistes de chanson française (Florent Mothe, Lou..) et défend des univers très différents. En effet, il est impliqué avec The Rogue Waves, un groupe de surf musique. On le retrouve aussi dans le groupe Rivières, aux influences pop. Il est batteur pour Freaky Billy, qui reprend des titres de rock des années 1960’s.
Yann c’est la moitié du duo YN, un choc des cultures rock et hip-hop, un groupe au potentiel énorme et original !
Le petit plus de ce batteur : concentration et énergie. Yann est aussi un batteur qui sait s’adapter à tout style tout en gardant son propre style de jeu.

Yann Forleo
Yann FORLEO aux Arcades (59) pour YN

Il a accepté de nous livrer sa playlist avec des thèmes que nous lui avons concoctés :

  1. Chanson préférée du moment :
    – « Le code » de Myth Syzer. Cette chanson me fait tellement rire ! Après j’adore la prod’ super simple mais tellement efficace avec un côté retour au années 1980’s qui me plaît bien.
  2. Chanson qui vous fait danser :
    – « Rock’n’roll queen » de The Subways. Elle dégage tellement d’énergie que tu es obligé de danser et surtout ça me rappelle les concerts de ce groupe, une folie.
  3. Chanson parfaite pour vous réveiller :
    – « Steady as she goes » de The Raconteurs. Elle te met dans une bonne énergie.
  4. Chanson idéale pour conduire :
    – Comme en général tu conduis assez pour en écouter plusieurs, je dirais tout l’album « AM » des Arctic Monkeys.
  5. Chanson d’un artiste qui n’est pas assez mis en lumière :
    – « Die in shanghai » de Las Aves
  6. Chanson qui fout les poils :
    – Il y en a plein, mais on va garder « Telegraph Road » de Dire Straits. De l’intro à la fin cette chanson me met les poils !
  7. THE chanson d’amour :
    – « Love » de Lana Del Rey. Juste parce que j’adore cette chanteuse.
  8. Chanson dont vous ne vous lasserez jamais :
    – « Cendrillon » de Téléphone. C’est une des premières chansons que j’ai appris à jouer.


La playlist de Yann FORLEO

Top 10 des musicien(ne)s à suivre sur Instagram !

A l’ère des réseaux sociaux, un artiste gagne à développer son réseau pour promouvoir son travail et créer du lien avec son public. On vous a donc concocté un petit top de musicien(ne)s à suivre sur Instagram.

Le top n’est pas numéroté car il n’y a pas d’ordre de préférence, de talents ou autres.. A vous de juger 😉 On aime beaucoup tous ces artistes de notre top et on se devait de les mettre en lumière car leur compte Instagram vaut le détour ! N’hésitez pas à aller visiter leur univers et à les suivre.

Laëza MASSA

Laëza Massa

Laëza Massa, batteuse. De jolies photos pour mettre en avant son matériel, photos live.. Partez pour une aventure rock’n’roll ! #DrummerGirl
Follow ⇨ @laezamassa

Gautier HAVERLAND

Gautier Haverland

Gautier Haverland, batteur. Musicien aux multiples projets, passionné et passionnant. Pour les amateurs de blagues, vous êtes au bon endroit 😀 ! #Drummer
Follow ⇨ @gautierhaverland_drummer

Julien BOTAS

Julien Botas

Julien Botas, batteur. Quand il n’est pas derrière sa batterie, Julien se transforme en IronMan. Un condensé de ses deux passions pour lesquelles il met toute son énergie ! #IronDrummer
Follow ⇨ @jubdrums

Anso AMBROISINE

Anso Ambroisine

Anso Ambroisine, bassiste. Rythme dans la peau, énergie débordante, suivez cette bassiste au sourire communicatif ! #BassGirl
Follow ⇨ @ambanso

Brice COLOMBIER

Brice Colombier, guitariste. Découvrez ses jolies photos mettant en scène son matériel et ses apparitions live. Musicien incontournable des scènes françaises. #GuitarHero
Follow ⇨ @bricecolombier

Robin NOTTE

Robin Notte

Robin Notte, pianiste. Les touches blanches et noires n’ont plus aucun secret pour Robin. Surveillez bien son compte, parfois il nous gâte de sublimes mélodies ! #PerfectPianist
Follow ⇨ @robinnotte

Morgane TAYLOR

Morgane Taylor

Morgane Taylor, batteuse. Une succession de photos à tomber par terre ! Force et talent coulent dans les veines de Morgane qui excelle derrière sa Ludwig Rouge ! #DrummerGirl
Follow ⇨ @morganetaylr

Cyril TARQUINY

Cyril Tarquiny

Cyril Tarquiny, guitariste. Musicien passionné qui fait résonner ses guitares comme on adore. Découvrez vite son matos, ses projets et son sourire solaire ! #GuitarHero
Follow ⇨ @cyriltarquiny

Olivier COURSIER

Olivier Coursier

Olivier Coursier, guitariste. A ses multiples talents de musicien, producteur et réalisateur, Olivier est un photographe de génie. On adore sa mise en valeur de « choses simples« . #GuitaristPhotographer
Follow ⇨ @olivier.coursier

Adeline MME BRUITS D’COULOIR

Adeline Mme Bruits d'couloir

Adeline dit Madame Bruits d’Couloir, guitariste. Suivez la vie du personnage de Madamde Bruits d’Couloir et de son interprète au travers de situations de la vie quotidienne. Des illustrations bien pensées et tellement représentatives 😉 #RocknrollLife
Follow ⇨ @mmebruitsdcouloir


On espère que vous avez bien voyagé avec tous ces jolis univers. N’hésitez pas également à venir visiter notre compte Instagram pour voyager avec nos plus belles photos de concerts !
@entrelesn0tes

Entre les notes de « Kings and Fools », nouvel album de Talisco

C’est un vent de fraîcheur qui souffle ce vendredi avec la sortie du nouvel album de Talisco. « Kings and fools » est le troisième album et signe un virage audacieux, charnel.

Après « Run » (2014) et « Capitol Vision » (2017), Jérôme Amandi revient pour nous présenter « Kings and fools« , un album beaucoup plus criant, beaucoup plus personnel.
En effet, sur cet opus, à sa pop entêtante, Talisco a vraiment ajouté un côté sanguin, plus rock.

On a d’abord pu découvrir le titre « Sun » qui fait office de générique pour la série quotidienne « Un si grand soleil » sur France 2. Un titre à l’image de son esprit solaire. Pour contrebalancer, est sorti « I’m the dead man« , un morceau plus sauvage. Et c’est avec « Closer » que Talisco nous a fait patienter jusqu’à la sortie de cet album.

Kings and fools
« Kings and fools » est un album composé de 12 titres
Photo : Yann Orhan

Un album qui détient douze titres, avec un enchaînement parfait. On oscille entre les riffs rock et les boucles électroniques. Des titres très lumineux qui nous donnent envie tantôt de danser, tantôt de rêver.
On ressent vraiment que le chanteur se met « à nu » et nous livre vraiment sa personnalité. Des chansons qu’on aurait envie d’écouter seul(e), libre, tout en haut d’une falaise, le soleil cognant sur notre peau. Une réelle sensation de bien-être dans un esprit solaire. Une envie de liberté au son des guitares électriques.
« Kings and fools » est un album qui vaut le détour ! Et on a hâte d’aller le découvrir en live !!

Talisco partira en tournée à l’automne, billets disponibles et actu sur www.taliscomusic.com